J'utilise le haut parleur Fostex FE206En pour diffuser la musique dans le salon. Il s'agit d'un haut-parleur large bande destiné à être monté dans une enceinte à pavillon chargeant la face arrière de sa membrane (back loaded horn enclosure). Le plan de cette enceinte ainsi que les paramètres Thiele & Small de ce haut-parleur sont disponibles ici.

J'ai utilisé du médium de 22 mm d'épaisseur pour réaliser les caisses ce qui nécessite la modifications de quelques côtes étant donné que la réalisation décrite par Fostex fait appel à du CTP de 21 mm d'épaisseur. Les modifications à apporter se trouvent dans le doucument Modif cotes FE206.pdf.

Réalisation :

Stacks Image 421
Photo 1
Stacks Image 466
Photo 2
Stacks Image 448
Photo 3
Stacks Image 446
Photo 4
Stacks Image 602
Photo 5
Pour mener à bien la réalisation, il est impératif que les découpes des éléments constituant le pavillon aient bien tous la même largeur (350 mm). J'ai utilisé à cette fin deux cales en bois dont un des cotés est placé au bord de la planche à découper (on s'assure avec le doigt que la cale file avec la planche) et dont l'autre coté reçoit une règle sur laquelle s'appuie la scie circulaire (voir la photo 1). Cette technique permet de découper des bandes d'exactement la même largeur dans lesquelles sont débités tous les éléments constitutifs de l'enceinte.

Les assemblages s'effectuent dans l'ordre suivant (se référer au plan pour les numéros de pièces) :

4 + 9 + 29 + 28 = I
8 + 7 + 6 = II
1 + 3 + 2 = III
20 + 21 + 22 = IV
26 + 23 + 25 +24 = V

On obtient alors les éléments visibles sur la photo 2. On procède ensuite à l’assemblage des pièces : I + 5 + II + 11 + 10 = VI (voir la photo 3) et enfin des pièces 35 + VI + III + V + IV (voir la photo 4).

Lors de l’assemblage de la pièce VI il faut veiller à ce qu’elle ne soit pas vrillée. Un de ses cotés doit être parfaitement en appuie sur une surface plane.

Les éléments sont assemblés par vissage et collage avec de l'Araldite.

Il ne reste plus qu’à assembler le coté restant 36, le dessus 12 et le fond (19, 13, 14, 15, 16, 17 et 18). Il est préférable de découpé le fond (19) au dernier moment en fonction des cotes précises de l’enceinte. Avant de le fixer définitivement, il faut peindre la partie inférieure de la face intérieure visible (peinture noir mate, deux couches suffisent).

Finition :

L’enceinte est laqué en noir. La laque révélant le moindre défaut, il faut une préparation des surfaces la plus parfaite possible.

Pour ne pas avoir de vis apparente sur les cotés, on plaque un médium de 5 mm d'épaisseur uniquement colé.

On ponce à l’aide d’une ponceuse vibrante et un papier de verre grossier (grain 80) les chants qui pourraient dépasser. On mastique ensuite les têtes de vis que l’on ponce après séchage au papier de verre fin (grain 120). On recommence cette opération une ou deux fois jusqu’à qu’il n’y est plus de retrait du mastic.

Vient ensuite l’application de la peinture. On utilise un rouleau à poil fin et un pinceau pour les endroits inaccessibles au rouleau. Voici comment j’ai procédé :

  • on passe une première couche de peinture sur la totalité de l’enceinte au rouleau ;
  • on passe deux couches supplémentaire au pinceau sur les chants qui boivent beaucoup plus que les cotés ;
  • on ponce entièrement l’enceinte jusqu’à faire disparaître le brillant.

On répète le procédé jusqu'à obtenir l'état de surface désirée.